Randonnée cycliste 2pieds2roues du 5 juillet 2017

Communiqué @chd
Randonnée cycliste 2pieds2roues du 5 juillet 2017
Expression libre sur l'évènement tel que relaté dans un média local


Encore une fois, les élus Cadurciens n'auront pas manqué de faire la promotion de leur projet néfaste de Voie Verte en lieu et place de la Voie Ferrée Cahors/Capdenac. Profitant de la médiatisation du passage d'un groupe de cyclistes de l'Association 2pieds2roues, rejeton de l'AF3V régionale, ils ont ainsi, comme à leur habitude, voulu faire pression en faveur de leur projet très contesté et pour lequel ils n'ont toujours pas apporté le moindre argument tangible.
Il faut que les Lotois sachent que cette Association Toulousaine promeut le transport ferroviaire du quotidien sur son propre territoire en complément du vélo. Que vient-elle donc réclamer le démantèlement de la ligne Cahors/Capdenac sur le notre ! Le vrai développement économique et durable passe par un aménagement du territoire utile au plus grand nombre. Faut-il rappeler qu'un groupe de vélo-touristes voyage en quasi-autonomie sans grandes retombées économiques pour les territoires traversés? Cette connivence entre Associations, élus et entrepreneurs locaux au détriment de l’intérêt général est insupportable.
N'en déplaise à tous ceux-là, il y a effectivement des résistances citoyennes et leur action a permis le moratoire de la ligne dans le soucis de l’Intérêt des générations futures et dans l'attente d'une concertation.
Ce sont aux Lotois de choisir leur avenir : la mobilité pour tous ou le confort temporaire de certains privilégiés.

Isabelle Eymes @chd
06/07/2017

Convention ANTAI traitement des infractions

Délibération 20 : CONTRE

M.Munte, comme vous l'avez dit ce dossier est complexe, aussi complexe que la pensée de notre Président et je ne suis pas sûre d'avoir tout compris aussi je vais vous soumettre mes questions et je vous remercie par avance d'y répondre pour m'éclairer.

Renseignements pris et comme écrit dans la délib : « la réforme prévoit (prévoit et non oblige) la possibilité pour la ville de conventionner avec l'ANTAI »

Donc le recours aux services de l'ANTAI est facultatif. Il y a donc un autre choix ?
(oui)
Nul n'oblige la ville a y souscrire puisque les services des impôts (le service actuel qui est assuré par le CAS de Toulouse / centre Amendes service),  sont toujours opérationnels en la matière. Je ne me trompe pas ?
(non)
Donc le recours aux services de l'ANTAI est facultatif. Et on comprends bien pourquoi quand on sait qu'il va coûter à la ville 1,50€ par FPS là où le dispositif actuel ne lui coûte rien.

Alors je cherche la logique à l’œuvre qui va consister à faire payer aux cadurciens un service qui jusque là ne venait pas impacter le budget du stationnement de la ville.

La logique vient certainement de ce que vous sacrifiez au grand mouvement de la  dématérialisation à tout va voulu par le précédent gouvernement au travers de la loi MAPTAM et qui va être encore amplifié par le nouveau, via son projet de e-administration dont le but est principalement la recherche d'économies.

M.Munté, j'ai deux questions à vous soumettre dont une à laquelle vous avez déjà répondu : vous ne répercuterez pas ces 1,50€ sur le montant du FPS à régler par l'automobiliste concerné.
Pouvez-vous nous dire si vous avez procédé à une estimation du coût du dispositif ANTAI pour la ville ? à partir des exercices précédents, cela devrait être possible.
(non)

?!

Isabelle Eymes @chd

Programme Européen URB-ACT

Délib 13: ABSTENTION

C'est plutôt amusant de croire qu'il nous faudrait penser la démocratie participative au niveau européen  alors qu'il est reconnu que c’est à l’échelle municipale que la démarche participative se diffuse le mieux.
Tout simplement parce que les municipalités disposent des leviers pour susciter la contribution des citoyens. Pour les élus, il existe aujourd’hui tout un catalogue de techniques et d’outils assez complet  et efficaces à condition qu' ils fassent l’objet d’un vrai travail de concertation et de restitution.( discussions de groupes, plates-formes de contributions en ligne, budgets participatifs etc..)
Je rejoints M.Maffre pour dire que sur ce plan là , nous n'avons pas vraiment nécessité à intégrer un projet européen. Et, en tant qu 'élue d'une liste citoyenne s'appliquant entre autre les principes de transparence , de collégialité et de coresponsabilité , je pense parler d'expérience.

Alors , je vous invite à vous rendre  par exemple à Saillans un petit village de chez nous dans la Drôme , où les habitants cogèrent leur commune selon une méthode de gouvernance élaborée collectivement, pour en apprendre beaucoup sur la démo participative . C'est moins exotique mais ça pourrait coûter moins cher !

En même temps il est toujours enrichissant de nouer des liens avec d'autres , ailleurs dans le monde sur ce sujet comme sur d'autres,  à condition qu' ils fassent l’objet par la suite d’un vrai travail d'échange et de restitution aux habitants au-delà des élus.

Voilà peut-être le challenge qui est offert à la municipalité à partir de ce programme sur la démocratie participative : c'est de considérer dès à présent comment elle peut intéresser et faire participer les cadurciens aux réflexions issues de ce travail. Bref , de passer de suite aux travaux pratiques !

Est-ce-que cela vaut 6000€/an je ne sais pas. Nous allons nous abstenir. 

Isabelle Eymes @chd

Travaux entrée Nord de Cahors

Délib 10 : POUR

Je n'ai pas recherché combien coûtait la rénovation et l'entretien des voiries Lotoises mais nous savons tous que c'est une somme conséquente et à la charge des citoyens.
En même temps , c'est bien le trafic routier de plus en plus dense qui cause pour la plus grande part la dégradation des routes: voiture individuelle, bus et camions.

Il était temps de faire ces travaux d'aménagement de l'entrée Nord de Cahors, nous en sommes d'accord. Mais le sujet n'est pas tant d'améliorer la sécurité de la circulation que celui de sa  densité.
Cet axe si fréquenté et si embouteillé mériterait d'être réfléchi au-delà d'un aménagement de piste cyclable et piéton , certes très utile mais plutôt dérisoire en ce cas de figure.
Nous avons aussi à disposition sur cette zone, le chemin de fer. Bien que des propositions aient été faites depuis des années par les cheminots sur la réhabilitation de la gare de Mercuès-Espère en point d'arrêt rien n'a été fait alors que ce tronçon de ligne Espère-Cahors pourrait permettre une desserte inter-urbaine susceptible de diminuer le trafic routier.  Les quais de cette gare sont toujours dans le domaine public et validés techniquement pour les nouveaux matériels TER, il suffirait de réaménager un parking et les possibilités d’accès aux quais pour les utilisateurs. Et tout cela pour un moindre coût mais pour un gain maximal au niveau de l' environnement, de la sécurité et de l'aménagement de notre territoire. Il faudrait simplement obtenir un arrêt supplémentaire des TER déjà existants sur une infrastructure déjà existante. 

Avec un vrai travail politique entre la région et les élus locaux que nous sommes, cela doit être possible et je trouve incompréhensible que Cahors et le Grand-Cahors ne se saisisse pas de cette opportunité.
M.le Maire , si vous voulez résoudre en partie le problème du trafic sur cet axe , faites le !

Isabelle Eymes @chd

Juillet : La privatisation des villes

La privatisation de la ville sert-elle l'habitant ?

A Cahors comme dans bien des villes, l'intervention du secteur privé est visible dans tous les domaines : les services publics, le logement social ou encore l'aménagement urbain et l'immobilier. Tout cela est rendu possible par les lois NOTRe et MAPTAM.
Saisissant cette opportunité, la municipalité cadurcienne a transféré les prérogatives liées au paiement du stationnement vers, et au bénéfice, d'une société privée. Auparavant, elle avait choisi d'engager des millions d'argent public sur un complexe cinéma pour une gestion privée et à présent elle ouvre au privé un appel à projet pour la construction et l'exploitation d'un projet commercial avec déclassement de foncier public, dont on ne comprend pas bien si, à terme, il deviendra ou pas propriété du privé en question.
Ces initiatives pourraient être vues comme un gage d'efficacité pour faire avancer la ville et mettre en place des méthodes plus "partenariales" en réponse à la complexité du renouvellement urbain. Mais en réalité, elles traduisent une vision libérale de la ville en ne l'envisageant que sous l'angle de la concurrence économique. Qu'en est-il de l'intérêt et des besoins des cadurciens ? Il se pourrait bien que, sans réelle information ni participation, la gestion de leur ville ne finisse par leur échapper...
Isabelle Eymes @chd

Cahors-Plage : Abstention

Délibérations 22-23-24

Rassurez-vous, nous sommes toujours en désaccord non pas sur le principe d'un espace baignade mais toujours sur celui de la plage pour son impact négatif sur l'environnement et pour son image ni très nature, ni très Lot, ni très patrimoine. Ni forcément très rassurante non plus .
L'année dernière, les associations environnementales avaient pointé l'éventualité de risques sanitaires liés au traitement du sable par des produits chimiques car , mis à part le carré ludique pour les plus petits et à la différence des bords de mer, le sable de Cahors- plage provient  des carrières et nécessite un traitement particulier.

Si l'on fait le bilan , cet événement qui n'en est plus vraiment un au bout de 9 ans risque fort l'ensablement et peut-être même que notre diable "Manu" ne descendra pas de sa tour cette année pour y mettre les pieds.

Alors nous proposons que Cahors-plage fasse peau neuve à l'image de la capitale comme Paris-plage qui revient cette année avec un nouveau concept : une plage qui ne comptera pas un seul grain de sable mais proposera des espaces végétalisés. Mais oui, à croire qu'ils sont branchés sur @chd !

Donc nous ne désespérons pas que vous remettiez vous aussi en question cette formule.
Nous allons bien entendu continuer à vous solliciter en ce sens.

En l'état , je m'abstiendrai sur les 3 délibérations concernant Cahors-Plage.

Bar-cinéma

Délibération 9 : CONTRE

Donc on continue sur la lancée, après le complexe cinématographique un bar-cinéma ! J'ai envie de dire « et puis quoi encore ? »
Combien comptez vous accrocher de wagons à votre locomotive ? Nous qui sommes sensibles à la question du train , là pour le coup on est servi !
Cette fois-ci il s'agit de privatiser  du foncier public car vous nous le faites d'abord à l'envers ( je parle du bail)  c'est à dire que le foncier public deviendra propriété à terme du preneur, tout en  laissant penser que non , vous le referez peut-être à l'endroit , c'est à dire qu'au bout du compte, la mairie empochera le bâti .
Ben , je ne sais pas ce que vous allez pouvoir inventer d'autre après cela.

L'objectif de ce projet serait «de redynamiser l'offre commerciale en centre ville» en complémentarité avec l'existant . Mais je vous pose la question : si les gens ont un bar-restaurant à proximité immédiate du futur cinéma, pourquoi  iraient-ils voir ailleurs ?
J'imagine que les restaurateurs et les brasseries du centre-ville doivent être certainement très enthousiastes  à l'idée d'une telle concurrence que je trouve sur le principe quelque peu déloyale. Je ne mets pas ici en cause la liberté de la concurrence qui s'exerce entre professionnels mais je pense que la municipalité n'a pas à participer à cela et qu'il lui revient justement de protéger les rapports entre les commerçants plutôt que de se risquer à favoriser implicitement le contraire.

Par contre , si vous envisagez que cette grande esplanade vide que deviendra cette place soit équipée plus ludiquement avec par exemple des jeux pour les enfants et une fontaine, alors là nous voterons pour.

Nous n'autorisons donc pas le lancement de cet appel à projet et nous votons contre cette délibération.

I.Eymes @chd

Motion NON au LINKY

                          Motion Stop Linky Conseil Municipal de Cahors du 30 mai 2017
                                                       Le système Linky en question

Monsieur le Maire, Mesdames Messieurs les Conseillers, l’installation des compteurs Linky dans le Lot va commencer en juin 2017 par Cahors, donc demain.
La loi de transition énergétique promulguée le 17 août 2015  instaure le déploiement de 35 millions de ces nouveaux compteurs électriques. Nous disons que ces compteurs menacent notre santé et nos libertés... sans pour autant apporter les avantages annoncés.

Le Linky représente d'abord un désastre écologique

Comment justifier de se débarrasser de plus de 35 millions de compteurs en parfait état de marche ? Les opérateurs assurent que des filières de recyclage vont être mises en place, mais ces filières ne devraient exister que pour des appareils arrivés en fin de vie. Or, si les compteurs actuels non électroniques sont prévus pour durer 60 ans, Linky, Gazpar et compagnie devront être remplacés à grands frais dans 15 ans environ.

Les vertus promises sont absentes.

Les compteurs communicants seraient "indispensables" pour intégrer les énergies renouvelables. Or, l'Allemagne, où il y a immensément plus d'énergies renouvelables qu'en France, a annulé le déploiement des compteurs communicants pour les particuliers.

Gazpar et Linky devraient permettre de faire des économies d'énergie, mais la Commission de régulation de l'énergie  évoque 10% d'économies, tombant à 5% après 4 mois, et un retour à la normale au bout de 6 petits mois.
En revanche, de nombreux foyers devront prendre un abonnement plus élevé et donc payer plus cher, car, malgré les dénégations d'Enedis, les compteurs communicants disjonctent plus facilement (comme rapporté par l'Est Républicain dans les zones déjà dotées) obligeant les usagers à souscrire à des abonnements plus élevés.

Le danger des ondes électro-magnétiques se pose

Le compteur électrique Linky génère des données diffusées par la technologie du CPL (Courant porteur en ligne). Ce courant crée des rayonnements électromagnétiques dans tout le logement car les fils électriques, non prévus pour cet usage, ne sont pas blindés. Les informations convergent ensuite vers un concentrateur (700.000 seront installés en France dont 5200 dans le Lot) d'où elles sont réexpédiées par GPRS, c'est-à-dire par la téléphonie mobile, soumettant ainsi les riverains à de nouvelles ondes.
Par ailleurs, opérateurs et entreprises préparent l'avènement des "objets connectés" : vous aurez bientôt la possibilité - payante bien sûr - de connecter à Internet votre brosse à dent, vos chaussures, votre pot de confiture... Ces options absurdes seront rendues possibles, dans un grand "bain" d'ondes électromagnétiques, par le Linky dont le pointage de nos consommations deviendra une activité secondaire

C'est la mise en cause des libertés individuelles

S'Il est acceptable que nos fournisseurs sachent, tous les deux mois ou au pire tous les mois, ce que nous avons consommé d'électricité, de gaz ou d'eau, il est injustifiable qu'ils connaissent nos consommations et l'utilisation de nos objets tout au long de la journée. Cela leur donnera d'innombrables informations sur nos vies privées, à commencer par notre présence ou absence du lieu de logement.
La mise en place de compteurs communicants mettra en place des outils de surveillance généralisée de la population, et en particulier des opposants et des militants pour les droits et libertés. N’oublions pas le risque réel de piratage.

Monsieur le Maire, vous avez pu constater que, contrairement à ce que prétend Enedis, nous opposons un grand nombre d’arguments à l’installation de ces compteurs. C’est pourquoi, partout en France, les collectifs citoyens  demandent un véritable débat national sur le sujet et, en attendant, un moratoire à l’installation des compteurs Linky.

Nous vous appelons à signifier à Enedis de surseoir à l’installation des compteurs Linky sur Cahors. Nous vous demandons de soumettre une motion au Conseil Municipal en ce sens et, afin de permettre à chacun de s'approprier les enjeux, d' organiser un grand débat sur le sujet.
 
Le collectif NON au LINKY

Mars : et vous la VI ème ?

Et vous la VI ème , vous la voyez comment ?

Favorable au non-cumul des mandats, la liste @chd pense que cette règle doit nécessairement être complétée par la limitation des mandats dans le temps. D'abord parce que cela participe à la rénovation de la vie publique et évite la professionnalisation de la politique mais aussi parce que cela permet de lutter contre les dérives de la démocratie représentative.
Comportements contraires à la probité, petits arrangements entre amis/en famille, clientélisme électoraliste, tambouille de partis : la nécessaire rotation des élu-e-s peine à se faire. Certains cumulards totalisent près de 39 ans sur les bancs de l'Assemblée Nationale, c'est dire combien l'appétence est grande à se présenter indéfiniment à sa propre succession. Dans notre circonscription 3 député-es se sont partagé près de 90% de la vie parlementaire de la Vème république et 1 sénateur en a occupé les ¾ depuis la réforme de 1983.
Incapable de se reformater, le logiciel de la Vème est périmé.
Au sein d'@chd, nous prenons notre part du renouveau démocratique pour permettre à un maximum de citoyens d'expérimenter la représentation. C'est pourquoi, fidèles à nos engagements de campagne nous mettons en place en 2017 la rotation du mandat municipal, toujours aussi déterminé-es et portés par votre confiance.
En route pour la VIème !


Isabelle Eymes @chd

Mai : Le Manu dans sa tour

Le Manu dans sa Tour, coincé entre deux élections.

Eh manu descends! « Et pourquoi faire? » Ben j'chais pas moi descends! « Mon Maire il m'a dit : si tu descends, plus de Tour. Alors moi j'm'accroche ! J'ai pas envie de migrer dans un western à 130€ la nuit » Allez Manu descends, l'architecte est parti ! « Si je lâche ma pierre c'est pour aller au Multiplex sinon rien » Mais Manu il est pas encore construit le Multiplex, on n'a que 2 cinoches à Cahors ! « Bin alors je reste. Où alors on va à Figeac par la voie verte » Mais elle est pas encore faite y en a qui veulent pas : ils veulent du Train à la place ! « N'importe quoi !» Manu descends tu vas prendre un manche depuis le temps que ta charrette elle est garée en bas du pont « j'm'en f.. y a personne derrière les caméras-vidéo » Oui mais les manches c'est plus le Prévôt qui les met c'est les privés « Ben pourquoi j'descendrai avec tout ce que tu me dis ? Je descends que si j'peux aller faire un golf » Mais c'est  pas bon pour l'environnement un golf ! « Ouais mais Dysney-Lot ça fait venir des qui ont de l'oseille et ça moi , en bon diable ça me parle !» Et les gens d'ici t'en fais quoi ? « ils ont qu'à boire de l'eau en bouteille et bosser 6 mois/an, le reste du temps ils ont le revenu universel » Manu, t'es pas cool « Non, j'suis un diable libéral. Je profite, j'partage pas ».

Isabelle Eymes @chd